dimanche 30 octobre 2011

Side#1: On dine pas avec le Day2


Je décide à la dernière minute de participer au Side#1 de la Pasino Cup ce samedi à défaut de mettre qualifié pour le main, un très beau tournoi, qui malheureusement m’a laissé sur ma faim et/ou fin… Bon jeu, cool sensations et vibrations, de chouettes retrouvailles, un brin de chance, un faible niveau, bref…, je devais tout manger !

13h je passe prendre des potos à l’hôtel pour tout d’abord s’enregistrer, puis casser la croute. Plus motivé que jamais, nous prenons place à ce tournoi, 15.000jetons, rounds de 40min. D’abord capé à 170 joueurs par soucis de croupiers, puis ensuite ouvert jusqu’à 210 inscrits après un niveau.

Première table plaisante, quelques têtes connues, trois pokerallile, un reg du pasino déjà joué lors du FPS l'année dernière et des joueurs pas inconnus au bataillon. Bref… Je fais un très bon début de tournoi, monte rapidement mes jetons, travaille sans cesse mon image, gagne 90% des coups joués, réussit un beau bluf ou mon adversaire fold et montre Top paire As, en gros je kiff bien ce début de Day1, tout va pour le mieux !

Après deux pauses, je suis toujours bel et bien au-dessus de la moyenne, en pleine confiance, sans commettre d’erreurs, ou presque:  je « chatte » pour la première fois de ma vie sur un beau tournoi, AQs vs AKo, ok ce call preflop n’est pas bon, un long moment d’hésitation me fera jouer ce coup juste avant la fin du Time, pensant jouer un coin de flip pour espérer doubler dans un moment important de mon tournoi.  Chose faite grâce à une Turn magique passant à un peu plus de 32k pour un av à 25k. Forcement mon adversaire est mécontent à sa sorti: « c’était impayable ».

Rapidement après ce x2 et 4/5h assis à cette même table, celle-ci casse pour mon plus grand regret. Le floor distribue les rakes et attribut à chacun un nouveau ticket de table,  à ce moment, je dis en plaisantant à haute voix: « Moi, je veux jouer avec Ondine (Team Ladies Partouche) ». Sympathique PokerGirlz rencontrée à Oostende, retrouvée à Cannes, avec qui, plus tôt dans le tournoi avions discuté « Ladies » autour d’une clop. 

Bingo ! Deuxième « chattage » de la journée car je me retrouve assis à sa gauche, assez rigolo quand je lui raconte.Mais difficile changement, table sérieuse à visages fermés, de gros stacks et moi de bonne humeur qui me fait forcement remarqué à mon arrivé. J’essaye donc à nouveau de jauger, juger et m’imposer à table, en vain car je perdrai beaucoup de jetons lors de quelques relances non assumées en plus d'un énorme fourgon de merguez. 10 et 4 je m'en souviendrai ! grrrr...

La jolie blonde ne touche malheureusement pas avec son shove A5o shortstack dans un spot idéal à trois personnes, mais qui aura toutefois ravi très certainement les « males » de la table avec sa présence et son sourire. Quelques mains et nouveau changement de table, j’ai 25k, deux mains (ou poubelles) levées et la table casse de nouveau, je sens que la chance tourne,  je retire le ticket pour m'installer juste derrière ma première table, c'est à dire celle qui va prochainement casser. Tout ça forcement me fait assez tilté.

Nouveau jaugeage, nouvelle image à imposer et à retravailler, bref.. Tout est à recommencer pour la 4eme fois en 6/7h de jeu,  inhabituel pour moi avec ma faible expérience. Il est 00h30, nous jouons depuis 14h de l'après-midi, hors pause et dinner break, je trouve le temps long et commence à fatiguer. (Merci mon hygiène de vie). Je me renseigne auprès du  floor, la journée s’arrête vers 2h30 au level17 et nous sommes encore 80 en course. Aucune idée du prizepool et places payées, l’important pour moi et objectif est de finir cette journée confortablement pour reprendre ce Day2.

Blinds: 800/1600 ante 100, je suis en position avec 99, UTG raise, UTG+1 le 3bet, je réfléchi et fold ma middle paire, tout comme le premier relanceur. Le gagnant montre face up JJ. Main suivante je lève AQo, ce même joueur fait rapidement exactement le meme move cette fois UTG, fold général jusqu'à moi au bouton, je réfléchi, demande combien il joue derrière ( il me couvre du double de mémoire) et je shove all-in espérant le faire folder. Sauf que, oui car sinon c’est pas marrant, la BB (chip de la table) annonce également « all in », à ce moment je sais que je viens de spewer mon tournoi, UTG insta fold et retourne une nouvelle fois JJ, pour voir se retourner les As de la grosse blind. Avec un baby flop, je partirai sans connaitre la suite du board la tête dans mes mains… pour vite aller prendre l’air et m’intoxiquer. 

Je retrouve les potos busté en grindage online intensif à l’hôtel du Pasino pour leur raconté ma sortie, m'expliquant que ce move n’est pas un spew ou une erreur, que c’est juste une mauvaise rencontre et que je suis trop result oriented. En effet jouant très peu en cette année 2011 ce genre de tournoi, je veux forcement retrouver le gout de la win en live et activer ma 5eme ligne hendon mob. Surtout avec mon jeu développé depuis le début du tournoi... D’où mon regret après coup sur ce move assez fantasque après reflection.

Bref… A froid, un tournoi live dont j’ai encore beaucoup appris et qui me conforte dans mon jeu hors ce dernier move. Même si je regrette encore beaucoup ma fin de partie et mon niveau de concentration affaibli. Ravi d’avoir revu de nombreux amis et avoir fait la connaissance de certains, Said, Titi Poker, Luffy59, Ronhyn, Alex, Fred, Waou, Greg , Mumu, Ondine, Tapis Volant, Jooles (chipleadeur à la fin du day1, allez one time !!!), Christophe, Greg, Mama, Philippe, Duvel, ceux dont j’ai oublié et qui m’ont encouragé.

++









Précédents Billets d'Octobre: 
- Fallait pas l'inviter (22/10/11) 
- Drôle de destin @Pasino ( 20/10/11)
- Good Vibrations, Project & Research (19/10/11)
- Lecorback s'affiche sur Face de Bouc (06/10/11)
- Le cor back in Cannes Wsop-e ou pas ? (03/10/11)

2 commentaires:

  1. Content de t'avoir vu, mais pas content de n'avoir pu papoter. il faudra remettre ça :)

    RépondreSupprimer